Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 28 avril 2018 à 9h

Pour l'hôpital de Loudun

Photos, info, témoignages du Comité de défense des Hôpitaux Nord Vienne

La situation à l'hôpital de Loudun

Le centre hospitalier Théophraste Renaudot de Loudun fait partie du Groupement Hospitalier Nord Vienne (GHNV) avec l'Hôpital de Chatellerault depuis le 1er janvier 2014.

A Loudun :280 agents ;

Capacité (places et lits) : 158.

Médecine 37, Moyen séjour 25, Long séjour 30, hébergement 66.

9 services : EHPAD, hôpital de jour, hospitalisation à domicile, imagerie médicale, médecine polyvalente, pharmacie, soins de suite et réadaptation, soins de longue durée, urgences et SMUR.

Des médecins spécialistes de l'hôpital de Châtellerault assurent des consultations une journée par semaine ou par mois selon les spécialités : orthopédie, ORL, ophtalmo, etc.

Maternité : fermeture en 2001.

Chirurgie : fermeture en 2007.les blocs opératoires avaient été refait à neuf en 2000, entre 1,5 et 4 M€ selon les sources !

Au 1er août 2017, le service des urgences est transformé en Centre de Soins Non Programmé ( CSNG) 24h/24 et 7j/7, avec maintien du Service Mobile d'Urgence et de Réanimation (SMUR) . La fermeture des urgences de nuit et l'arrêt du SMUR ont été envisagés mais devant les réactions ces services sont maintenus , jusqu'à quand ?

Les discours de la direction et de nos élus est que rien n'est changé seulement un changement de nom, urgences ou CSNG, ce serait pareil !

Seulement la réalité est autre : le CSNG n'a plus qu'un seul médecin urgentiste et 2 infirmières, si le médecin est parti en intervention avec le SMUR, il n'y a plus de médecin au CSNG même problème avec un transfert en hélico , un seul à Poitiers, s'il est parti dans le sud du département, comment fait-on à Loudun en cas de besoins ?

Autre problème, en cas de pépin nécessitant une prise en charge aux urgences, il faut maintenant appeler le 15 , où un médecin régulateur, décide par téléphone de nous envoyer à Châtellerault, ou Poitiers ou Loudun, en clair le risque pour Loudun est de ne traiter que les petits bobos. D'où une baisse d'activité à Loudun et un bon argument pour encore réduire l'offre.

Situation financière du GHNV.; fin 2016 : 4 M € de déficit, fin 2017 : 7,5 M € de déficit sur un budget total de 80 M €.

L'Agence Régionale de Santé prévoit une aide exceptionnelle de 3,5 M €

La direction prévoit un plan de rigueur : 1,7 M € d'économie, suppression de 25 emplois (équivalents temps plein), 61 emplois avaient déjà été supprimés entre 2015 et 2017, fermetures de lits, mutualisations avec le CHU de Poitiers.

On ne connaît pas encore la répartition de ces mesures entre Châtellerault et Loudun.

Des actions du Comité de défense des Hôpitaux Nord Vienne

10 mars 2018 : 250 signatures en 02h00 aux Urgences à Loudun. Les signataires n'attendaient même pas les explications. Il suffisait que l'on dise » pétitions pour la sauvegarde de nos hôpitaux de proximité, dont Loudun

» et tout de suite ils et elles venaient signer, en faisant même demi-tour lorsqu'elles et ils étaient un peu plus loin …le mot Hôpitaux les stoppait… et tou-tes ou presque nous ont donné des témoignages flippants pas seulement sur Loudun

*****

Le Comité de défense des Hôpitaux Nord Vienne avait appelé la population a assisté à la réunion le 29 mars à Loudun. Près de 100 personnes présentes, réunion houleuse, des soignants de l' hôpital de Loudun qui n'en peuvent plus et qui dénoncent, des patients qui dénoncent aussi et qui ont de plus en plus peur de la prise en charge, quelques élus présents dont le Maire de Loudun et qui ne voit pas pourquoi il se sentirait responsable. Il a été évoqué une réunion avec Maires, Sénateurs et Députés…

*****

Tou-tes concerné-es

Face à la destruction accélérée par la politique de Macron et Buzin de notre système de santé tout entier, si nous ne réagissons pas, nous serons tou-tes moralement coupables de « Non assistance à personne en danger ».

Personnes en danger : nous « les bien portants », futurs malades, les malades, les personnes âgées et tous les personnels soignants !

Les cris d'alerte des personnels hospitaliers sont révélateurs de l'état dans lequel se trouvent nos hôpitaux, les EHPAD …. Partout en France, pour des prétextes exclusivement comptables, on ferme des hôpitaux, des maternités, on privatise les EHPAD, on supprime des lits, des emplois, de médecins, d'infirmier-e-s, aides soignants.

Qui n'a pas été confronté-e à des délais de prise en charge très longs, trop longs, qui n'a pas été accueilli-e dans des Urgences débordées ?

Réagissons à la catastrophe avant qu'il ne soit trop tard !

Nicole

*****

Il y aura une prochaine action de signatures de pétitions au Leclerc de Loudun le samedi 28 avril de 9h00 à 12 h00

*****

Source : https://web86.info/pour-lhopital-de-loudun/

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir