thème :   le plus vu
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 28 mars 2018 à 17h

Festival Raisons d'agir 2018 « Révolution(s) »

Ce festival multiforme, accessible à toutes et tous, s'attache à croiser les expériences individuelles et collectives, ainsi que les savoirs issus des sciences sociales, le regard des cinéastes et la sensibilité des artistes.

Co-organisé avec l'association Raisons d'agir avec le soutien de nombreux partenaires.

Programme

Mercredi 28 mars

17 h - 23h
Revivre la révolution

Espace Mendès France

« La révolution n'est pas un dîner de gala » a écrit un célèbre révolutionnaire ! Mais elle est un surgissement populaire passé dans la mémoire collective, avec ses récits, ses chants, ses drames. Raconter et représenter la révolution, par le film ou la bande dessinée, c'est travailler à en montrer tout l'ancrage historique en même temps que les résonances les plus actuelles.

17h - 19h
Projections au Planétarium

L'émeute sur la barricade, Alice Guy, 1906, 4min
La Commune, Armand Guerra, 1914, 18min
La Révolution de 1848, Coopérative Générale, 1949, 20min
La Révolution Française, Gaumitz, 1989, 10min

Projections suivies d'un échange avec Benoît Perraud, auteur-réalisateur, et Thomas Dupuis, éditeur, co-auteur avec Grégory Jarry de Petite histoire de la Révolution française, édition Flblb, 2015.
Session animée par Hélène Stevens, sociologue.

20h30
Les révolutions entre colères et constructions politique

Conférence - débat avec Anne Jollet, maîtresse de conférences en histoire, université de Poitiers, coordonnatrice de la rédaction des Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique.
Soirée animée par Bertrand Geay, politiste.

Toute Révolution se déploie dans un Temps qui a une durée, indéterminée bien sûr pour les acteurs et actrices, faite du surgissement en son cours de nouveaux faits et de nouveaux projets à même de révolutionner l'état existant de la société. Le cas de la Révolution française est de ce point de vue remarquable, en particulier lorsqu'on s'arrête sur le moment qui précède et qui suit le 17 juillet 1791. Comment se transforment les représentations du pouvoir en place ? Quel rôle joué par la colère du peuple et par les actions politiques organisées ? Comment d'une protestation de rue passe-t-on à des mobilisations structurées sur des mots d'ordre communs, à la mise en cause du régime monarchique et à de nouveaux mouvements populaires révolutionnaires ? On mettra en débat les enseignements que l'on peut tirer d'une telle analyse.

https://festivalraisonsagir.org/wp-content/uploads/2018/03/afficheRDA2018web-724x1024.jpg

Source : https://festivalraisonsagir.org/programmes/fe…

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir