Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

samedi 14 octobre 2017 à 15h

Rassemblement contre la baisse des APL

Contre la baisse des APL, contre les attaques sur nos conditions de vie...

Le gouvernement vient d'annoncer quelques unes des mesures de la future loi logement, mesures constituant une attaque historique contre les classes populaires.

UNE BAISSE DURABLE DE 5 EUROS VOIRE PLUS :

La baisse de 5 euros est confirmée sur tou·te·s les allocataires, sans compensation : elle sera prolongée en 2018, et peut augmenter au fil des mois, par simple arrêté ministériel.

SUPPRESSION SIMPLE DES APL POUR CERTAIN·E·S :

Tout·e allocataire touchant entre 15 et 19 euros d'APL verra son aide simplement supprimée, faisant perdre plus de 200 euros par an à 50 000 personnes.

APPAUVRIR LES LOCATAIRES ET LES ORGANISMES HLM, 50 À 60 EUROS PAR ALLOCATAIRE :

La razzia de 50 à 60 euros par locataires HLM percevant l'APL, ne garantira plus, entre autres, des conditions de logement décentes (entretien, réhabilitations thermiques, production nouvelle...), conséquence inéluctable de la baisse des revenus locatifs des bailleurs HLM.

Toutes ces mesures, les premières d'une longue série, visent à nous affaiblir et à réaliser des économies de bout de chandelle sur notre dos, pendant que des cadeaux fiscaux sont réalisés pour la bourgeoisie (amortissement PINEL, PTZ, baisse de l'ISF). La loi Travail, encore une nouvelle attaque contre nos droits, n'est pas la seule loi anti précaire de ce gouvernement qui a choisi son camp, et les prochains mois s'annoncent dur pour nous autres modestes.

Montrons que nous ne restons pas muet·te·s face à ces régressions, rassemblement samedi 14 octobre à 15h place de France, aux Trois-Cités, devant la permanence du député En Marche (lignes de bus 2A, 2B ou 13).

Locataires, mal-logé·e·s, salarié·e·s, étudiante·s, chômeur·euse·s... soyons présent·e·s et engageons la riposte de la rue.

Collectif Chômeur·euse·s et Précaires

Document au format PDF:

Source : message reçu le 9 octobre 19h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir